top of page
  • Photo du rédacteurLatifa Anishna

Quand et comment faut-il semer de la coriandre ?

La coriandre est considérée comme une herbe aromatique symbolique dans les cuisines, mais elle ne fait pas toujours l’unanimité et les avis sont souvent assez partagés. Certaines personnes préfèrent le goût atypique, frais et légèrement épicé des feuilles fraîchement coupées, mais d’autres n’aiment pas son goût et ne l’utilisent jamais.

Mais en réalité, ce qui fait vraiment son succès, c’est son fruit (la graine), qui a un parfum particulièrement différent, qui est un peu plus fruité et floral. Si vous êtes un adepte de cette herbe, lisez notre article, pour en savoir plus sur comment semer de la coriandre !





Quand faut-il semer de la coriandre ?

La coriandre se sème généralement soit durant la période printanière ou soir à la période automnale, et les graines se sèment assez facilement et presque systématiquement.


Dans le cas où vous auriez envie de déplacer votre culture de coriandre vers un autre endroit de votre jardin, préservez certaines des plantes qui ont été semées.Et ce, en collectant des ombelles dans la rosée du matin et laissez les sécher avant de les stocker.

De plus, les graines fraîches ont l’avantage de germer également très bien. La coriandre pousse rapidement en graines, il est donc recommandé d’échelonner les semis, tous les 15 jours par petites portions durant les mois de :

  • Avril ;

  • Juin ;

  • Septembre.

Cela vous donne des jeunes feuilles pour la récolte.


La coriandre ne tolère pas les épisodes de coup de chaleur et de sécheresse, les semis d’été sont donc à éviter. La durée de germination est souvent très longue, cela prend environ deux à trois semaines, dans le cas où la température varie entre 15-20 °C.


Vous aurez, par la suite, la possibilité de commencer la récolte complète de la coriandre 2 ou 3 mois après le semis. Avant cette période, vous pouvez récolter en éclaircissant les semis.

La coriandre n’est pas particulièrement simple à cultiver, car elle nécessite à la fois un soleil sans sécheresse et un sol chaud riche en humus. Les compromis sont habituellement maladroits et compliqués à trouver. Cela explique pourquoi une légère déviation peut faire échouer l’opération.

Comment faire afin de semer la coriandre ?

Il est conseillé de semer la coriandre dans les zones ensoleillées des champs de légumes, mais pas dans le sud où le soleil est trop chaud.


Dans l’idéal, vous aurez besoin d’une pièce avec un système d’alimentation en eau automatique, dans le but d’éviter que les plantes ne souffrent de coups de chaleur.


Le semis se fait avec des sillons à intervalles d’une vingtaine de centimètres, en semant des graines tous les deux centimètres à une profondeur de un à deux centimètres, en remplissant légèrement le sol en recouvrant les graines et en versant une pluie légère. Sauf s’il y a défrichage, le sol doit toujours être légèrement humide.

Une fois que les semis ont développé environ quatre feuilles, il est temps d’éclaircir à dix centimètres et repiquer les plantes supplémentaires ailleurs, la coriandre fournira des feuilles brillantes de bonne hauteur.


Pour garder la terre fraîche, arrosez là assez souvent, en particulier quand la chaleur est forte et que la terre est sèche. Paillez le sol pour le garder frai, à l’aide des découpes d’herbe qui créent des paillis fins. Il est aussi important de biner et de désherber régulièrement.

La rotation de la coriandre doit être effectuée tous les trois à quatre ans. Lors de la planification d’un potager, rappelez-vous que la coriandre fonctionne bien comme une plante compagne aux côtés des pommes de terre, des navets, des citrouilles et des carottes, empêchant les mouches d’approcher les carottes, mais il est préférable de garder la coriandre loin du fenouil ainsi que de la sauge.

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page